7 découvertes insolites à Brest (et sa région).

Voilà 7 découvertes et balades insolites à Brest et dans sa proche région :

  1. Prenez le 1er téléphérique urbain de France, inauguré fin 2016. Il permet de survoler la Penfeld, la rivière qui coupe la ville en deux. Durant quelques minutes on surplombe la base navale militaire longtemps cachée aux yeux du monde. Si vous vous demandez pourquoi une partie des vitres s’opacifie au départ pour ensuite s’éclaircir, sachez que c’est pour protéger l’intimité des gradés de la Marine Nationale dont les maisons sont survolées par ce téléphérique, le premier au monde construit avec la technique dite du « saute-mouton » (soit avec un pylône au milieu du parcours). Une petite coquetterie des amiraux habitués à leur tranquillité.
  2. Allez découvrir Les Capucins, que l’on rejoint via ce nouveau téléphérique. Un vaste complexe de 25 000 m2 dans un ancien site militaire en pleine réhabilitation. Bientôt un cinéma multiplexe ou encore le Centre national des arts de la rue s’y installeront. Ainsi que des boutiques et restaurants. Mais, d’ores et déjà, c’est le spot fréquenté par les étudiants la journée et toute la jeunesse de Brest le soir et le week-end qui vient s’y retrouver pour danser, faire du roller, se donner en spectacle… Les Capucins vont vite devenir le nouveau hot spot de Brest, mais pour le moment on aime le côté brut qui y règne encore…
  3. Brillez en société en expliquant que ce n’est pas le Capitaine Haddock qui a inventé l’expression « tonnerre de Brest » ! Devant le château de la ville, on trouve deux petits canons. Ils étaient utilisés à l’époque où un bagne était actif à Brest. Lorsqu’un bagnard se faisait la belle, on faisait alors tonner les canons qui résonnaient dans toute la rade et signalaient aux habitants qu’un fugitif était dans la nature. C’est donc le fameux « tonnerre de Brest » qu’a du entendre le plus célèbre des résidents de ce bagne, un certain Vidocq !     Informations pratiques : www.brest-metropole-tourisme.fr
  4. Visitez le nouveau Pavillon de la Bretagne à Océanopolis. Le parc de découverte de l’océan ouvert en 1990 avait bien besoin d’un coup de neuf. C’est chose faite avec ce pavillon dédié à la faune et la flore marine de la Bretagne. Plus ludique, didactique et interactif, ce pavillon permet de découvrir (et de voir !) que les coquilles Saint-Jacques possèdent une cinquantaine d’yeux ! Rassurez-vous, votre poissonnier enlève tout ça lorsqu’il prépare ce crustacé savoureux. On append aussi qu’un oursin possède 5 dents, que le monde du silence ne l’est pas du tout (entendre les bruits sous-marins est surprenant), que les langoustines creusent des galeries dans la vase… Et l’on peut même voir des crustacées vivant à plus 1800 mètres de profondeurs via des « abyssbox » uniques au monde qui permettent de les observer vivre en direct. Bref, avec cette rénovation début 2017, Océanopolis retrouve une jeunesse !Informations pratiques : www.oceanopolis.com
  5. A Landerneau, visitez le Fonds Hélène et Edouard Leclerc qui présente de merveilleuses collections d’art contemporain dans ce qui était le premier supermarché de la célèbre enseigne de distribution ! En quelques années, c’est devenu le principal pôle d’exposition de la région. Jusqu’à mi-avril 2017, c’est le peintre Hans Hartung qui est célébré et l’on annonce une exposition Picasso qui fera l’événement durant l’été 2017 ! Ne quittez pas Landerneau sans passer sur le dernier pont habité de France…Informations Pratiques : www.fonds-culturel-leclerc.fr
  6. Grimpez en haut du phare de l’île Vierge à Plouguerneau. C’est tout simplement le phare le plus haut d’Europe ! Construit en 1902, il culmine à 82,50 mètres de haut. On pénètre en son cœur et l’on escalade les 365 marches pour s’offrir une vue incroyable depuis son sommet. Au large, le rail de Ouessant, la route maritime la plus fréquentée d’Europe. Au pied de ce phare que l’on visite après une courte promenade en bateau, se trouve une autre phare, bien plus modeste (33 mètres de haut) qui sera bientôt transformé en gite ! D’ici 2018 on pourra donc s’offrir un séjour « Robinson » sur cette petite île ventée et isolée du continent. Vivement demain !Informations pratiques : www.vedettes-des-abers.com
  7. Promenez-vous dans village de pêcheurs et d’artistes de Ménéham à Kerlouan. Niché entre de gros blocs de granits, ces petites maisons étaient habitées par des pêcheurs. Mais aujourd’hui, se sont des artistes et artisans qui y ont ouvert leur atelier. Il existe aussi un gite pour un séjour en pleine nature (on peut même dormir dans des lits fermés en bois, « à la bretonne »!), un café restaurant et un espace muséal qui vous explique la vie des pécheurs d’antan dans cette région que l’on appelle « la côte des légendes » !Informations pratiques : www.tourisme-lesneven-cotedeslegendes.fr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s