Si c’est des saucisses que vous souhaitez alors c’est chez Saucette !

Fanatiques des saucisses. Fétichistes des andouillettes. Fous de boudins. Réjouissez-vous, chez Saucette vous pouvez vous rassasier jusqu’à plus faim de saucisses !

Réhabiliter la saucisse. Et même lui donner des lettres de noblesse. Voilà le défi des créateurs de ce « bar haute saucisse » ouvert début 2017 à Paris, à proximité du centre Beaubourg. Un louable challenge tant il est vrai que la saucisse est souvent mal considérée dans nos assiettes ! Plat populaire et familial, nombre de restaurants hésitent à mettre de la saucisse sur leur carte. Chez Saucette, c’est tout l’inverse. Ici on revendique haut et fort son amour de la saucisse sous toutes ses formes !

Alors, on trouve évidement les grands classiques, comme la knack alsacienne, l’andouillette lyonnaise ou la bonne vieille Montbéliard. Que des mets en provenance direct de bons producteurs que l’on vous propose avec des accompagnements divers, de la traditionnelle frite en passant par de la choucroute, de l’écrasé de pommes de terre et fenouil ou une salade. On vous sert la saucisse dans un pain façon hot-dog ou dans une belle assiette en bois pour une dégustation plus classique. Le petit plus : une belle sélection de sauces maison disponibles sur la table. Mention spéciale pour le curry fumé et le chimichurri. Le tout dans un environnement désormais classique dans l’univers des « fast food premium » : du bois, de longues tables, des éclairages intimes et une touche d’humour avec des affiches satiriques mettant en vedette la saucisse en mode décalé. Bref, les ingrédients d’une pause déjeuner ou d’un diner entre amis vite fait bien fait.

Mais, lors de mon passage, j’ai préféré goûter les spécialités maisons. A savoir une courte carte de saucisses de saison préparées sur place selon des recettes originales. Ce soir là, on avait le choix entre la « socis redding » (bœuf et sésame), la « chanmé chiang mai » aux accents asiatiques (porc et gingembre), la « saucette horner » (veau, volaille, estragon) ou « sisisse l’impératrice » (porc aux herbes).

Premier constat, des saucisses pas grasse du tout, aux couleurs allant du rose au vert et aux saveurs agréables même si l’on aurait pu attendre des goûts plus marqués. Monsieur Saucette nous expliquera plus tard qu’il tâtonne encore un peu. A l’ouverture, les saucisses maisons étaient plus radicales avec des saveurs plus marquées qui pouvaient désorienter certains clients. Les recettes ont donc été un peu assagies. Ce qui n’est peut-être pas la meilleure option car on vient chez Saucette pour croquer de la saucisse inédite… Les recettes pourraient donc évoluer encore pour proposer des expériences plus insolites.

Mais d’ores et déjà, ce n’est pas mal du tout. Surtout que le rapport qualité-prix est plutôt bon : comptez 13,50 euros le menu avec une saucisse au choix, une garniture et une boisson. Si vous avez encore faim, il y a brownie et cookies, bien menés aussi, qui vous attendent.

Vive la saucisse !

Informations pratiques : www.saucette.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s