Cambodge : une halte zen dans les rizières d’Angkor

C’est un délire de colon moderne, nostalgique de l’Indochine fantasmée du siècle passé. Une retraite idyllique tout droit sortie d’un rêve d’Asie sépia. Le domaine Phum Baitang a ouvert ses portes début 2016 mais on pourrait le croire patiné par le temps et la mousson depuis toujours. Un enclos de luxe et de bon goût dans la banlieue de Siem Reap, la capitale touristique du Cambodge, porte d’entrée des fabuleux temples d’Angkor.

Lorsque vous passez les hauts murs qui encerclent ce petit paradis, la magie opère instantanément. Vous découvrez 45 villas privées réparties au milieu de rizières. Tout est neuf. Tout est mis en scène. Et pourtant, le charme opère et l’on se croit projeté dans cette Asie du Sud-Est qui a fait rêver tellement de voyageurs. Quelle bonne idée que de bâtir ces petites maisons de bois au milieu de rizières dans lesquelles le vent souffle gentiment. Des villas à la décoration soignée. Du bois, des tissus rustiques aux couleurs savamment passées (vert olive, ocre, beige sable…), un lit immense duquel on surveille le ciel bleu, une salle de bain avec une immense « coupe d’eau » dans laquelle on pourrait presque nager.

Certaines villas disposent de leurs propres piscines extérieures. Mais il ne fait pas bouder son plaisir et traverser les champs de riz pour rejoindre l’immense bassin accolé au restaurant. Une piscine toute en courbes, aux dalles vertes qui donnent l’impression d’être directement immergé dans les rizières aux infinies teintes verdâtres. Il y a un spa, évidement, qui procure des traitements basés sur la tradition Khmer. Mais aussi un « cigare lounge » pour prendre un drink et se croire revenu au temps de l’Indochine de Marguerite Duras. Le groupe Zannier, qui vient d ‘ouvrir cette adresse exotique, bien éloignée du chalet de luxe qu’il possède à Megève, a pour mantra une citation de Léornado da Vinci : « la simplicité est l’ultime sophistication ». D’accord. Mais une simplicité faite de bon goût, de produits naturels et locaux ainsi que d’une bonne dose de créativité. Voilà la recette pour cette retraite dorée dans laquelle on passe quelques jours hors du temps et de la frénésie du monde…

Informations pratiques : www.phumbaitang.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s