Un été (arty et inspiré) au Havre !

Cet été, si on allait au Havre ? En voilà une proposition qui détonne ! Le grand port de marchandises de Normandie, ville martyre de la Seconde Guerre Mondiale rasée puis reconstruite par l’architecte Auguste Perret, n’est pas vraiment une destination de vacances estivales. Mais elle compte bien le devenir !

Il faut dire qu’en deux heures de train depuis la gare Saint-Lazare puis 10 minutes de tram, une fois arrivé, on débarque alors sur une immense plage de galets. Sans doute la plage la plus proche de Paris ! En traversant la ville, on découvre l’architecture tout en béton audacieux d’Auguste Perret qui a valu au Havre d’être classé au patrimoine mondiale de l’Unesco, excusez du peu ! Mais cette saison estivale 2017, il y a une bonne occasion de plus d’aller visiter la cité voulue par François 1er, il y a 500 ans tout juste. L’opération Un été au Havre qui a débuté fin mai et se terminera en octobre 2017 est une invitation à un parcours artistique unique à travers la ville.

Un été au Havre : une balade artistique unique

Un été au Havre, sous la houlette de Jean Blaise, le père du désormais célèbre Voyage à Nantes, invite le visiteur à découvrir la ville via quatre parcours ponctués d’œuvres d’art créées in situ par une myriade d’artistes. Une belle façon de découvrir le patrimoine architectural du Havre qui, en plus des immeubles Perret, compte le Volcan d’Oscar Niemeyer, un bâtiment qui justifie à lui seul le déplacement !

Parmi les œuvres les plus spectaculaires, mention uber spéciale pour « Catène de containers » de Vincent Ganivet qui trône sur les quais de l’ancien port. Deux arches monumentales constituées de ces conteneurs qui voguent sur les mers du monde à bord d’immenses navires. Un hommage au commerce mondialisé qui fait vivre Le Havre depuis des siècles. Deux arches de plus de 20 mètres de haut, colorées et impressionnantes, visibles depuis le cœur de la ville au bout de la Rue de Paris. Deux arches qui sont déjà devenues le spot « selfie » du Havre et qui vont marquer lourdement l’image de la ville. C’est simplement magique et magnétique. Difficile de s’éloigner de ce monument qui vous attire à lui comme un aimant multicolore. C’est aussi l’une des rares œuvres qui devrait être pérenne et rester en place au terme d’Un été au Havre.

Autre spot incontournable, la structure blanche de Lang & Baumann échouée sur la plage du Havre. Baptisée UP#3, cette œuvre ancrée dans les galets est l’autre visuel qui va faire la joie d’Instagram. Elle est visible dans l’alignement de l’avenue Foch, la plus grande avenue de France (devant les Champs-Élysées, eh oui!) qui dessert aussi le cœur de la ville Perret. Comme un mirage qui invite les citadins à quitter la ville pour rejoindre la plage. Initialement, UP#3 devait être juchée au sommet d’un des deux immeubles qui forment la Porte Océane. Mais pour des raisons techniques, elle a été installée sur la plage, et c’est tant mieux car on a rarement vu une œuvre d’art au bord de l’eau comme ici. UP#3 joue aussi le rôle d’aimant attirant à lui les curieux venus bronzer. Une vraie réussite qui éclipse un peu l’autre installation du bord de mer : les cabanes de plage que Karel Martens a décoré avec des bandes de couleur. Une petite révolution pour les havrais qui chérissent leurs cabines de plage habituellement blanches… C’est donc inédit que de les voir désormais ornées de bandes de couleurs issues d’un algorithme qui a transformé le décret de fondation du Havre de François 1er en une sorte de « code barre » géant…

Vous ne pouvez pas passer à côté de l’incroyable église Saint-Jospeh qui émerge de la skyline du Havre comme un phare néo-gothique donnant des faux airs de New-York à la cité normande. Cette construction monumentale d’Auguste Perret est la vedette du Havre. Mais durant cet été arty, vous pouvez aussi y admirer le travail de l’artiste japonaise Chiharu Shiota. Elle y a installé un tourbillon de laine rouge qui descend au milieu de la tour-cloché en béton. Une ode supplémentaire à la méditation dans cette monumentale église Saint-Joseph. Sublime.

Parmi les autres installations à ne pas manquer, dès votre arrivée à la gare du Havre, retournez-vous pour admirer la skyline de la ville dans l’immense rétroviseur que Julien Berthier a installé sur le toit de la gare ! « L’altoviseur » est aussi bien pratique pour lancer un dernier regard à cette ville attachante lorsqu’on la quitte 😉 Le même Julien Berthier récidive dans le bassin Vauban avec « Love Love » un bateau qui semble indéfiniment sombrer dans les eaux mais qui, non, en fait, résiste et ne coule pas ! Il est même pilotable et l’artiste a prévu quelques démonstrations durant l’été… Amusant. Tout comme le «Temple aux 5000 vœux » que l’on rejoint en barque au milieu du bassin de la Barre pour y déposer ses vœux. Enfin, laissez-vous surprendre par les deux jets d’eau qui forment une arche face au Volcan. C’est l’artiste Stéphane Thidet qui offre ainsi au Havre une œuvre éphémère et active baptisée « Impact ».

Pierre & Gilles : la grande rétro !

Il y a bien d’autres choses à voir un peu partout en ville durant Un été au Havre. Comme de trainer dans les bars pour découvrir les photos de Franck Gérard (« De rade en rade ») ou de partir à la chasse au Gouzou, le personnage créé par le graffeur Jace, originaire du Havre, qui en a disséminé partout dans les rues (si vous les trouvez tous, vous gagnez une toile originale !). Laissez-vous guider par vos envies. Mais arrêtez-vous absolument au Muma, le musée d’art du Havre, qui accueille durant l’été une formidable rétrospective du travail de Pierre & Gilles. Plus de 80 de leurs portraits kitchs et colorés (des clichés pris en studio dans un décor et retravaillés en peinture) y sont exposés, certains dans des petites cabanes de plage identiques à celles que l’on trouve au bord de l’eau, Gilles étant originaire du Havre, un clin d’œil à sa ville natale, donc. Ne ratez pas non plus le petit cabinet de curiosités dans lequel ils dévoilent leur amour des objets collectionnés ici et là et leur fascination pour les marins. On ne pouvait trouver mieux pour le plus grand port de France !

Informations pratiques : www.uneteauhavre2017.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s