Paris : Damigiana le resto italien moderne ET authentique

Qu’il est loin le temps où « manger italien » se résumait par la pizzeria du coin avec nappes vert-blanc-rouge, peintures d’un Venise kitch aux murs et pasta trop cuites dans l’assiette ! Les bonnes adresses transalpines sont désormais nombreuses à Paris, sans doute encouragées par le succès des différents restos du groupe Big Mamma qui a « importé » des centaines de jeunes italiens pour alimenter ses fourneaux et animer ses salles. Mais si vous n’en pouvez plus du « système » Big Mamma qui vous contraint à faire la queue dans la rue pour avoir le « privilège » de pénétrer ces nouveaux temples de la branchitude instagrammable (pas de réservation possible chez Big Mamma et un savant savoir-faire pour créer le désir via la frustration !), alors poussez la porte de Damigiana !

La seconde adresse du duo Laura et Bastien Corinti (après Merrigio en 2016) vient d’ouvrir près des Halles. Les deux jeunes frères et sœurs y déploient les mêmes recettes. A savoir des produits très finement sourcés auprès de petits artisans italiens qu’ils font venir en exclusivité chez eux, de la charcuterie (délicieuse et fondante) aux légumes, en passant par les vins qui s’affichent sur une carte audacieuse privilégiant les cuvées peu connues et originales. Le couple profite de l’appel d’air des Big Mamma pour recruter un personnel de salle et de cuisine 100% italien qui apporte une certaine authenticité sans pour autant tomber dans le cliché. D’ailleurs, la déco de Damigiana n’a rien de folklorique : l’ancienne boucherie des Halles qu’ils ont investi a conservé son système de poulies auquel la barbaque était alors accrochée. Des fauteuils confortables et moelleux, une lumière tamisée, du velours, du bois et des carreaux de céramique… Bref, le combo gagnant des restos à la mode du moment. La touche italienne, outre l’accent du personnel, on la trouve dans la carte, courte et régulièrement actualisée, qui aligne les recettes auxquelles les italiens de là-bas sont sensibles. Et c’est bien ce que souhaitaient Bastien et Laura : retrouver la cuisine qu’ils aiment de l’autre côté des Alpes mais chez eux, ici, à Paris

Passons à table. Les tortelli verts aux herbes, farcis à la betterave et au pecorino, dans une sauce à la pancetta et à l’oignon (19 euros) étaient parfaits de surprise avec cet accord suave et sucré de la betterave. Les mafalde au ragoût de sanglier reflétaient bien la cuisine de montagne italienne où l’art du ragoût n’a rien à envier à celui des français. En entrée, la burrata di Andria et ses petits légumes (18 euros) était savoureuse, même si elle aurait pu être plus crémeuse… Le riz noir venere et ses petits poulpes croustillants en friture avec une crème de petits pois (14 euros) étaient aussi surprenant et vraiment loin des grands classiques trop vus et revus de la cuisine transalpine. Tout ce que l’on cherche en réservant chez Damigiana !

Bref, voilà une nouvelle adresse pour les « italian lovers » qui veulent de l’authentique, dans une cadre chaleureux, avec un service au petits oignons et surtout, la dolce vita de prendre son temps pour savourer une cuisine bistronomique. En résumé, tout ce qui manque à la concurrence italo-frenchie qui triomphe sur les réseaux sociaux !

Informations pratiques :

Damigiana

50 rue Jean-Jacques Rousseau

75001 Paris

09 82 41 07 01

http://damigiana-paris.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s